18.3.2018

Ecce Robot

15:00 Alhambra

Eklekto / KNM Berlin

L’intelligence artificielle a-t-elle sa place dans la création musicale contemporaine ? Si la question ouvre un vaste débat, les machines à parler et à chanter de l’Anglais Martin Riches offrent une réponse spectaculaire et dotée d’une bonne dose d’humour. Eklekto renouvelle la forme du salon de musique au Festival Archipel lors d’un triple concert qui alterne musique et discussions, en compagnie de Martin Riches et de l’ensemble KNM Berlin et autour d’œuvres mettant en avant la composition assistée par ordinateur.

Programme

Martin Riches (UK)
Talking, singing and thinking machines (2018)

Wolfgang Heiniger (CH)
Lamento V (2004)
pour quatuor à cordes et caisses claires automatisées

Masahiro Miwa (JP)
Hitonokiesari (2013/2018)
pour machine chantante, quintet à cordes et percussion

André Riotte (FR)
Partitions-gouffres (1986)
pour percussion

Iannis Xenakis (FR)
Morsima-Amorsima (1962)
pour piano, violon, violoncelle, contrebasse
Herma (1961)
pour piano

Lejaren Hiller / Leonard Isaacson (US)
Illiac Suite (1956)
pour quatuor à cordes

Alberto Posadas (ES)
Hylé (2013)
pour marimba préparé

Eklekto
percussion: Alexandre Babel, Sébastien Cordier, Thierry Debons, Louis Delignon,
Ensemble KNM Berlin
violon: Theodor Flindell, Lisa Werhan
alto: Kirstin Maria Pientka
violoncelle: Andreas Voss
contrebasse: Jonathan Heilbron
piano: Frank Gutschmidt

Coproduction: Eklekto, Festival Archipel

www.archipel.org
www.kammerensemble.de